De Sanquis

25 mai 2013

Une histoire d'amour qui commence sur une chanson de rupture est-elle vouée à aller loin ?

Presque 4 ans.

And it's over comme james Fauntleroy le dit dans la chanson.

Que reste-t-il vraiment de nos projets après tout ce que l'on a vécu, après tout ce qu'on a grandit ensemble. J'ai évolué, je ne t'ai pas donné tout ce que tu attendait, tout ce que tu méritait.

Oui c'est moi qui ai dit "It's Over". J'ai besoin de voir d'autres horizons, je me rends compte à quel point je suis jeune dans ma tête, j'ai besoin de rencontrer d'autres hommes, j'ai besoin d'une certaine désillusion peut-être. C'est ce qui est le plus dommage, t'avoir rencontré trop tôt. Tu l'as dit toi même " on ne choisi jamais le premier".

J'aurai voulu te choisir mais je ne le peux pas. Nous nous sommes éloignés. Non, je me suis éloigné de toi je crois parce que tu savait à quoi t'attendre, moi non. Tu m'as fait du mal et pourtant j'aurai voulu te pardonner. Je n'en suis pas capable, j'ai la lâcheté de préférer aller voir ailleurs.

J'ai mal.

It's over. Te Amo.

Posté par De Sanquis à 19:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]


26 août 2009

Introduction : Doudou

Est-on amoureux quand on est incapable de se décoller l'un de l'autre ne serais-ce que quelques instants ? Est-on amoureux quand le simple contact de sa peau vous donne des frissons ? Et qu'en est-il quand on est capable de faire l'école buissonnière 1 journée au boulot parce que partir est inconcevable ?

Je lui ai dit les mots magiques aujourd'hui et il n'a pas fui. Où était-il tout au long de ces longues années quand je le cherchais. La flamme est allumée et je ne veux pas imaginer qu'elle puisse s'éteindre.

Je me sent triste maintenant qu'il est reparti dans le train en direction de sa lointaine banlieue. L'espoir qu'il revienne demain soir est à peine tenable parce que cela signifie 24 heures sans lui dans mes bras. Ô bien sûr que nous allons passer encore de longues heures au téléphone d'ici là, mais un téléphone ça manque de peau, d'yeux, de carresses.

Je t'aime mon doudou. Je veux encore ton rire et tes baisers.

Posté par De Sanquis à 19:48 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

25 août 2009

Je rêve que tu me le dise

A découvrir absolument. Pour info, Rihanna à également repris cette chanson cet été.

Posté par De Sanquis à 02:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 août 2009

Miam-Miam : Abraham Benrubi

Ca faisait longtemps que j'avais pas sorti un Miam-Mam, mais là, ça s'impose : ce soir, chose qui ne m'était pas arrivé depuis très longtemps, j'ai regardé Urgences. Et là, qui vois-je ?

abraham_benrubi

Abraham Benrubi alias Jerry Markovic le standardiste des Urgences. Qu'est-ce qu'il est devenu grrrrrr avec ses cheveux poivre (un peu) et sel (beaucoup). Par contre, c'est super dur de trouver la moindre photo.

Posté par De Sanquis à 23:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

31 juillet 2009

Sacre Ostie Tabarnacle de vacances

Bon alors, voila, depuis que je suis rentré du Canada, j'ai pas beaucoup eu le temps de passer par ici, mais aujourd'hui, je viens juste mettre un mot.

Le Canada ? heu, on oublie. Franchement très déçu : faire 5500 kilomètres pour trouver des vacances aussi pourries, c'est ce que l'on appel du gachi. Déjà, le temps : sur les 18 jours que j'ai passé là bas, au moins 11 ou 12 jours de pluie ou nuages (très) gris et de toute façon du froid.

Nous sommes allés visiter Québec qui est une ville magnifique... quand il fait beau. Mais pour le coup, il pleuvait tellement sur la route pour y aller que les essuis-glace à vitesse maximum n'étaient pas assez efficaces pour tout évacuer... une fois sur place, notre première action a été d'acheter un parapluie chacun, la deuxième pour moi : acheter un pull. Et pourtant j'étais déjà en chemise à manche longue avec pull en laine mais sans manche.

J'ai rarement autant lu : je suis passé de la page 350 à la page 900 le temps du voyage (oui, il fait 1030 pages ce livre : c'est la trilogie de la Croisée des Mondes de Pullman, un must, vraiment). Mais je n'ai pas fait que lire, on a aussi beaucoup regardé la télé, joués à la console, aux jeux de société, et... aux cartes ! Ben oui parce qu'à côté de ça, on a pas "joué". Enfin, pour ainsi dire.

A. chez qui j'ai logé était très sympa sur internet. Une fois sur place, il était très sympa aussi... quand il parlait mais malheureusement, il ne parle pas beaucoup. Alors comme j'y allais pour passer des vacances sympa à visiter et pour avoir l'occasion de passer du temps avec lui, ben j'ai passé plein de temps avec lui vu qu'on ne pouvait pas sortir à cause du temps. Mais surtout on a passé plein de temps à se regarder dans le blanc des yeux.

Bon, comme je disais, le Canada, on oublie et on passe à autre chose.

Posté par De Sanquis à 18:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


15 juillet 2009

Je sors de la projection du tome 6 de Harry Potter. Je conseille vivement, meme si il manque d'un tout petit quelque chose, c'est un excelent film. Plus a mon retour

Posté par De Sanquis à 09:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 juillet 2009

Cette fois ci, c'était pas de ma faute !

Cette longue absence est due en grande partie à un orage. La semaine dernière, un éclair à frappé à moins de 50 m de chez moi et à tué ma box. Donc depuis je suis presque sans internet, sans tel fixe et sans télé, j'ai mon PC qui bug, mon Réveil qui est mort. Ma vie est un vrai bonheur.

Bon, par contre, je ne vais pas réécrire avant un bout de temps, je pars lundi et jusqu'au jeudi 23 pour mes vacances. Au programme ? Montréal et alentours en charmante compagnie.

Plein de bises à tout le monde.

Posté par De Sanquis à 19:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 juin 2009

32

J'espère que cette soirée sera plus sympa que la journée !

Je me dit que mes amis et ma famille sont décidément des repères. Merci à tous ceux qui m'ont envoyé un petit message, qui m'ont téléphoné ou qui ont tout simplement pensé à moi.

Un gros bisou à tous ceux qui liront ceci, que vous commentiez ou pas.

Posté par De Sanquis à 19:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 juin 2009

Arghhhhhl ! Tto m'a tagger

Et ben voila, c'est malin, hein ! Amélie Poulain... s'il était 2 mots qu'il ne fallait pas prononcer pour m'obliger à suivre une chaine, c'est bien ceux là ! Ais-ja déjà raconté ici comment je suis allé 9 fois voir ce film en salle, comment je n'ai pas pu m'empécher d'acheter la cassette vidéo ET le DVD, comment j'ai versé ma petite larme que la tranche du livre n'indiquait pas qu'il s'agissait, non pas du fabuleux album d'Amélie Poulain, mais du Fabuleux albulm d'amélie Poulain !

Oui je suis un afficionados de la belle Amelie, oui, elle m'accompagne dans mes soirées de chagrin, de déprime, de joie. Donc, oui, je sacrifie et même volontier à cette chaîne. Mais bon, il ne faudra pas en prendre l'habitude (surtout Tto que j'attends toujours de ta part une participation !).

Alors voila :

Si Amélie Poulain aime briser la croûte d'une crème brûlée avec la pointe de la petite cuillère, faire des ricochets sur le canal Saint Martin et plonger la main dans un sac de grains, nous avons tous et toutes des petits plaisirs qui n'appartiennent qu'à nous et nous redonnent du baume au coeur. Quels sont, comme Amélie, les trois petits plaisirs qui vous redonnent le baume au coeur?

- Toucher, carresser, effleurer, tétouiller, malaxer, masser, serrer, pincer, mordre, fourrager, embrasser, lécher, gouter, sentir, regarder. J'aime le contact de la peau. Je peux passer des heures entières à carresser une peau aimée. Il n'y a rien de mieux pour bien m'endormir que de me prendre dans ses bras. Un doux torse me renverse complètement. Des lèvres qui se posent doucement sur les miennes et je fond...

- 1,2,3,... tiens, donc lui il n'en a pas. Donc, 4,5,6,... ok alors ensuite on va là, cool, si on y reviens, c'est pour moi. Puis là, dommage pour toi, c'est chez moi ! Bon ben on y retourne hein ! 7, gagné, j'en étais sûr que tu n'aimerais pas y revenir. Bon, ben génial, tu reviens chez moi. Je reprends la main et hop encore un petit tour là, forcément le 8ème va tomber... non ? t'en as plus ? bon ben je fini alors ! mais je comprends pas, j'en ai compté que 7, il est où le huitième atout ? je l'ai pas vu passer ? c'est ça la belote, il faut savoir compter ET être attentif ! Mais à la fin de la soirée, j'ai la tête bien vidée.

- Ils me manquent, je ne les vois pas assez souvent. Mes mes amis sont ma principale source d'énergie. Je me demande parfois si c'est pas trop compliqué parce qu'on n'arrive jamais à se voir, difficilement à se téléphoner mais au final, il suffit qu'on se fasse un simple repas chez l'un ou chez l'autre, et hop, je suis reparti pour 1, 2, 3 mois !

Voila ! Et sur ce, parce qu'il faut bien refiler la patate chaude, je demanderais aux autres membres de l'ordre de bien vouloir s'y coller. J'appelle Adnihilo, Le Comte et L'afgan.

Posté par De Sanquis à 23:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 juin 2009

Juste une mise au point sur les plus belles histoires de ma nuit

Comme je le disais un peu plus tôt dans la journée, je me dois de faire une mise au point sur le message précédent. Pour la facilité de la chose, nous appelerons ce monsieur C.

C. donc. Nous nous sommes vu lundi soir dans un endroit "neutre" et ça nous a permis de discuter et donc pour moi de commencer à le découvrir. Il est vrai que pour moi, les choses étaient allées un peu vite sur le net, mais rien d'alarmant. Comme je le disais hier, j'ai découvert un homme ayant un charme indéniable et beaucoup de choses à dire même si la communication était par essence difficile. Mais j'ai été attiré physiquement, c'est vrai, mais pas que... par sa patience, par la douceur, sa gentillesse et un espèce de je ne sais quoi.

La soirée (ou plutôt devrais-je dire la nuit) de mardi était prévue, c'est vrai, mais rien n'était gravé dans le marbre. J'en ai eu envie de cette soirée, pour être avec lui, pour qu'il me serre dans ses bras et aussi pourquoi pas pour des choses plus... intimes.

Et effectivement, il est arrivé chez moi. Nous ne nous sommes pas jetté dessus comme des bêtes, les choses ont été en douceur. Il m'a fait ressentir tout un tas de choses dont je rêve depuis longtemps. Mais en même temps, j'ai appris une somme de choses le concernant que je ne suis pas sûr de pouvoir assumer sur le long terme. Je sais que je n'ai pas à assumer SON histoire, c'est vrai, mais pour envisager une vie à 2, il faut faire la somme des 2 justement et donc de leurs histoires. Et son passé est très lourd. Quand je parlais de stigmates, ce n'était pas une image, il est physiquement très marqué par son passé. Et encore une fois je ne suis pas sur de pouvoir facilement envidager du long voire moyen terme avec C. A ça s'ajoute la distance. Cette distance qui par elle même definissait cette rencontre comme sans promesse. En tout cas de mon côté. Visiblement, lui est bien plus accroché que moi.

Maintenant, suite à notre moment ensemble, je me pose certaines questions : il m'a vraiment offert quelque chose que je recherchais depuis longtemps, j'ai vraiment aimé la personne,... maintenant, je sais qu'il y a une part de compassion pour lui au milieu de tout ça, mais je ne sais pas quelle est cette part.

Donc, je suis perdu au milieu de tout ça : un certain attachement à lui, une compassion envahissante et une assez grosse peur envers son histoire et ses conséquences. Il est vrai qu'au bout du compte, j'ai bien envie de le revoir, mais je ne suis pas sûr d'être capable de supporter les handicaps qu'il a subit. C'est la raiso pour laquelle je me sent monstreux : je ne sais pas si je suis capable de dépasser son aspect et m'accrocher à la personne alors qu'il me semble que la personne le mérite ! oui, je suis complètement paumé dans tous ces sentiments !

Maintenant, si j'arrive à faire la part des choses, il est clair que je ne le laisserai pas espérer des choses que je ne peux pas lui apporter. J'ai déjà subit la lâcheté des autres, je n'ai pas envie de lui imposer la mienne parce qu'il ne le mérite surtout pas.

Posté par De Sanquis à 22:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]